AGRICULTURE: LE MAROC SE POSITIONNE SUR LA NICHE DE STÉVIA

Publié le par hayatou

retour015.gif         news.gif
Herbe à sucre, Stévia


Stevia rebaudiana       

Herbe à sucre, Stevia rebaudiana

Origine: 

Amérique du sud, Paraguay

Période de floraison: 

Août

Couleur des fleurs: 

blanc

Exposition: 

soleil

Type de sol: 

riche et drainant

Acidité du sol: 

neutre, indifférent au calcaire

Humidité du sol: 

normal

Utilisation: 

véranda, jardin, intérieur

Hauteur: 

jusqu'à 60cm

Type de plante: 

plante aromatique

Type de végétation: 

vivace

Type de feuillage: 

persistant

Rusticité: 

10 °C

Plantation, rempotage: 

printemps

Méthode de multiplication: 

éclat de souche, bouture, semis

Taille: 

taille en hiver

Espèces, variétés intéressantes: 

L'espèce type

Maladies et ravageurs: 

pucerons, limaces

Toxicité: 

comestible

La Stevia rebaudiana ou plante à sucre est un arbrisseau, originaire

d'Amérique du sud, qui pousse spontanément dans les prairies et

les hauts plateaux, souvent regroupé avec 2 ou 3 autres plants.

Sous nos latitudes, l'herbe à sucre ne dépasse guère 60 cm.

La tige principale, dressée, semi-ligneuse et légèrement duveteuse,

porte plusieurs ramifications. Les feuilles lancéolées et dentées,

sont légèrement charnues et de couleur vert clair. Au mois d'août,

les fleurs apparaissent, petites et blanches.

Elles produisent des graines (des akènes) d'environ 3 mm de longueur.

Intérêt de la Stévia rebaudiana 

La stévia n'est pas une plante verte que l'on cultive pour

ses qualités esthétiques ; son feuillage et ses fleurs sont plutôt banals.

L'intérêt est ailleurs. Si vous observez le développement des feuilles,

vous vous apercevrez qu'au fil des semaines,

elles s'épaississent et que des nervures se dessinent.

Cela signifie qu'elles ont fabriqué des glycosides naturels spécifiques,

substances particulièrement plus sucrantes que le sucre blanc.

Une fois séchées, les feuilles peuvent être utilisées comme édulcorant.

Plutôt qu'à l'intérieur d'un massif, la stévia trouve davantage

sa place auprès des aromatiques

090429091926314269

Comment consomme-t-on la Stévia ?

Les feuilles se cueillent toute l'année (pour une plante installée à l'intérieur)

au fur et à mesure des besoins, si vous les consommez fraîches.

Pour les consommer sèches, faites une seule récolte

à la fin de l’été et mettez-les à sécher au soleil.

Une fois sèches, réduisez-les en poudre

(supprimez les morceaux de nervures et de tiges, plus amers).

Conservez la poudre dans une boite. Hermétique.

Une petite quantité de feuilles suffisent à sucrer un plat

(coupez fin et saupoudrez) ou une boisson (laissez infuser).

plus i'nfos sur  stevia

elf

 

 

LE Maroc se prépare à devenir un gros producteur de Stévia.

Cette plante au pouvoir sucrant et thérapeutique emballe en

effet de plus en plus les investisseurs tout comme

les institutionnels du secteur agricole. Pour l’heure,

un grand projet intégré agro-industriel se prépare dans le Gharb.

Il est question d’y aménager une unité industrielle adossée

pour commencer à un millier d’hectares, dans le cadre

d’un partenariat public-privé avec un groupe français,

est-il indiqué. Selon une source sûre, le dossier est au stade d’étude

de faisabilité, l’investissement total serait de l’ordre de 200 millions de DH.

.link

site_vert_agoji_baobab_goji_stevia_hibiscus_aloe_vera.png

 

POURQUOI Stevia020

 

 

Stevia, le sucre des régimes

La Stevia est un édulcorant qui permet de sucrer les aliments

sans pour autant contenir de glycémie et qui ne fait donc pas grossir.

La Stevia, un édulcorant efficace

La Stevia est un édulcorant purement naturel. En réalité,

la Stevia est le nom d’un arbre du Brésil et du Paraguay et

a toujours servi de sucre aux indiens grâce à son goût naturellement sucré.

En effet, il contient des Steviols glycosides qui sont largement

plus sucrants que le sucre classique.

L’édulcorant Stevia se présente sous plusieurs formes dans le commerce.

Il peut être liquide, en feuilles séchées ou en poudre blanche.

Dans tous les cas, une petite quantité suffit pour sucrer thé,

yaourt et autres desserts.

Concernant son goût, il avoisine celui du réglisse ce qui sort un peu

du goût habituel des autres édulcorants. La stevia est conseillée

pour les personnes suivant un régime car c’est un vrai faux sucre.

Elle peut également servir dans la pâtisserie ainsi que dans tous

les autres plats qui ont besoin de sucre. Son seul inconvénient

est qu’à force de l’utiliser, on prend l’habitude de manger plus sucré.

La Stevia, le sucre de tous les régimes

La Stevia peut contribuer dans l’alimentation d’un régime contre la cellulite.

Mais pour mieux comprendre son rôle dans la guerre contre la cellulite,

il faut d’abord savoir que la cellulite est due à un surplus de graisse

contenu dans les adipocytes que le corps n’a pas pu éliminer.

Cet excès de graisse va provoquer un dysfonctionnement

des artères lymphatiques et les canaux sanguins.

Puisque le sucre favorise les graisses, on a longtemps

banni cet élément du régime anti-cellulite. Alors,

grâce aux caractéristiques de Stevia, on pourra désormais manger

sucré durant un régime anti cellulite.

Lors d’un régime amincissant comme dans le régime anti-cellulite,

le sucre n’est pas conseillé. Cependant, il faut savoir que le corps

à besoin de glucide pour pouvoir fonctionner normalement. Ainsi,

là encore, la Stevia peut intervenir pour apporter ne serait ce que

le goût sucré dont l’organisme et le cerveau ont besoin tout

en donnant plus de saveur aux aliments. Bien sûr, la Stevia ne

suffit pas pour réussir un régime, il faut également manger des

fruits qui eux apportent de vrais glucides.

 

La stévia réduit la tension artérielle

Pourquoi ? Les feuilles de stévia contiennent une substance appelée stévioside.

Plusieurs études menées en laboratoire sur des animaux

ont prouvé l’effet vasodilatateur du stévioside

(il dilate les parois des veines) au niveau des reins.

Tel est en tout cas, la conclusion d’une étude chinoise de 2003,

menée sur 168 patients souffrant d’hypertension artérielle.

La moitié du groupe a avalé trois capsules de 500 mg de

stéviosides durant 2 ans alors que l’autre moitié a pris un placebo.

La pression systolique (maximale) du premier groupe

est passée de 150 à 140 mm Hg alors que leur pression diastolique (minimale)

est passée de 95 à 89 mm Hg. Le groupe placebo n’a pas connu d’amélioration.

En pratique : Le stévioside n’est pas encore prescrit par les

médecins pour faire baisser la pression artérielle. Mais,

« il n’y a pas risques à en prendre lorsqu’on a une

tension normale ou lorsque l’on fait de l’hypotension »,

précise le Pr Jan Geuns, spécialiste de la plante.

La stévia protège des caries

Pourquoi ? Les extraits de stévia qui produisent un goût très sucré,

le stévioside et le rébaudioside A, sont non cariogènes.

Ils ne causent pas de caries. De plus,le stévioside est

compatible avec le fluor et inhibe de manière significative le

développement de la plaque dentaire…

Toutefois, « Bien que de fortes concentrations de stévioside et

d’extrait de Stévia soient capables de réduire la croissance des bactéries,

les concentrations utilisées en tant qu’édulcorant sont plutôt basses.

En conséquence, l’effet bénéfique de l’utilisation de stévioside est plutôt dû

à la substitution du sucre dans la nourriture par une substance non cariogène »,

explique le Pr Jan Geuns, spécialiste de la stévia.

Stévia : contre l’hyperglycémie

Pourquoi ? La stévia présente un intérêt en cas d’hyperglycémie.

« Le stévioside fait baisser le taux de glucose (sucre) sanguin et

stimule la sensibilité à l’insuline » (hormone régulant la concentration

de glucose dans le sang), explique le Pr Jan Geuns, spécialiste de la stevia.

En pratique : « On peut très bien imaginer remplacer tous nos apports

en sucre par des extraits de stévia car on peut vivre sans ajouter

de glucose à un régime qui contient déjà des fruits par exemple »,

indique le Dr Goetz, phytothérapeute. Toutefois, avant de modifier votre régime,

parlez-en à votre médecin. La stévia ne peut remplacer certaines sources de glucose (pain, pâtes, pommes de terre…).  SOURCE

01141dd3.gif

 


Publié dans actualités..

Commenter cet article